Notions de biométrie : frontières internationales

Text 100% / Image 100%

Achetez ce que vous voulez, n'importe où dans le monde grâce à la carte de paiement biométrique sans contact


Depuis plus d'une décennie, le paiement par contact EMV offre une expérience de paiement universelle et interopérable grâce à laquelle les consommateurs peuvent acheter ce qu'ils souhaitent, où ils le souhaitent dans le monde.

Le paiement sans contact EMV est apparu ensuite. Ce mode de paiement n'a pas permis la même expérience utilisateur d'un pays à l'autre. Tenir une carte sans contact dans le champ d'un lecteur tout en tapant un code PIN n'est probablement pas l'action la plus aisée avec un terminal de paiement. À l'origine, cela n'était pas considéré comme un problème car le paiement sans contact visait à remplacer l'argent comptant pour les paiements de faible montant.

Compte tenu de l'absence de protection par code PIN, la plupart des pays ont introduit plusieurs mesures, notamment un plafond de paiement sans contact en dessous duquel aucun code PIN n'est requis. Dans certains pays, aucun paiement sans contact pour les montants supérieurs au plafond n'est possible, c'est pourquoi le paiement par contact doit être utilisé pour les montants de transaction dépassant le plafond de paiement sans contact.

L'Allemagne a également un plafond de paiement sans contact. Les montants de transaction inférieurs à ce plafond de paiement peuvent être payés à l'aide de la carte sans contact sans saisir de code PIN. La différence est que dans les pays où l'infrastructure d'acquisition prend en charge le code PIN en ligne, les montants de transaction dépassant le plafond de paiement sans contact peuvent également être payés à l'aide de la carte sans contact, mais cela nécessite que l'utilisateur entre son code PIN après avoir approché sa carte du terminal. Cette situation est pour le moins déstabilisante pour certains voyageurs transfrontaliers.

Dans l'infrastructure EMV, la vérification du titulaire de la carte (CHV) est définie par la banque émettrice de la carte et appliquée par la carte EMV elle-même. Cela explique par exemple pourquoi un consommateur singapourien devra taper son code PIN sur un terminal de paiement américain alors qu'un consommateur américain n'aura pas à le faire.

Sous couvert que le taux de fausse acceptation (FAR) d'une carte de paiement biométrique réponde aux exigences de sécurité de l'émetteur en termes d'authentification des utilisateurs, on pourrait imaginer un monde où les cartes EMV biométriques pourraient être configurées de sorte que les consommateurs n'aient  plus de plafond de paiement sans contact, sans être obligé de saisir un code PIN. Cela permettrait de mettre en place un système de paiement universel et convivial pour les consommateurs du monde entier.

Quote
À condition que le taux de fausse acceptation (FAR) d'une carte de paiement biométrique réponde aux exigences de sécurité pour l'authentification des utilisateurs, un système de paiement universel et convivial pourrait être déployé pour les consommateurs du monde entier.

CTA

Découvrez d'autres applications pour les cartes biométriques